Run Have Fun Etc.

Les Gorges de La Nesque

10/02/2017. Entraînement trail au programme cet après-midi. Nous retrouvons avec plaisir le GR9  pour un parcours en boucle d’environ 17km, un petit détour au fond des gorges histoire de voir La Nesque de plus près!

 

Attention,  chuuuut! On peut apercevoir des aigles royaux et des faucons pélerins…

 

Quand DoudouCoach te dit de ne pas enfiler les Fivefingers, pour une fois, tu l’écoutes!

 

Effectivement, porter les Spyridon aujourd’hui aurait été une hérésie… Mes pieds de Hobbit pourtant habitués aux terrains accidentés, aux sentiers truffés de pierres aux angles acérés n’auraient pas apprécié la torture!
Quand il est question de la vie ou de la mort potentielle de tes 10 orteils, après 2 expériences douloureuses récentes, tu réfléchis.

 

Ta témérité tu la laisses dans le placard à chaussures!

 

Au départ de notre périple, Point d’eau de Monieux.

Des falaises calcaires parfois hautes de 200m

C’est donc en Altra Superior 2 (portées sur la Saintélyon… OMG, va vraiment falloir que j’écrive ce CR un jour!) que nous allons évoluer au grand air.

 

Décidément, le soleil est d’une grande timidité! Heureusement, nous ne subirons pas la pluie.
Entre 3 et 6°…. Cours et tais-toi!

 

Les 608m de dénivelé positif sont concentrés sur la première moitié du parcours.

 

Des lichens sur les troncs d’arbres apportent leur petite touche de « mystère » et d’aventure!

Par la suite, un single caillouteux, quelques fois assez technique serpente à travers les rochers et la forêt.

 

 

Vue plongeante sur les Gorges de la Nesque

Doudoucoach admire la vue avant de m’entraîner vers le fond du canyon…

Comme j’aime les cairns le long des sentiers!

Le GR9 vous souhaite de bien belles balades!

 
Dans les descentes, notamment celle qui mène au bord de la Nesque (direction la Chapelle Saint-Michel), nous remercions chaleureusement les troncs et branches, voire les racines très utiles en cas de dérapage plus ou moins contrôlé (Oups le vide est à quelques centimètres!).

 

 

 

Se sentir comme une petite fourmi face à tant de grandeur…

Au fond du canyon, sur les berges de la Nesque…

Des eaux limpides….



Le panorama change constamment.
Tour à tour d’immenses falaises calcaires truffées d’excavations (certaines ont été habitées par les Hommes de Néandertal) à une vue imprenable sur le Mont Ventoux, virer à 90°, passer un étroit tunnel végétal et dense au pied des parois suintantes d’humidité, longer des champs de lavandes, croiser une multitude d’essences d’arbres différentes, des chênes, des conifères, des aromatiques…

 

Courir le nez au vent dans la lande, quel bonheur!

 

Pas d’aigle ni de faucon, juste des chasseurs…

 

 

Retour au point d’eau… Fin de journée…

Durant cette séance, j’ai essentiellement travaillé ma foulée (cadence de pas légèrement accentuée), diminué ma vitesse pour pouvoir appréhender plus en souplesse et plus durablement les montées (je marche encore TROP!).

 

Psychologiquement en joie quand tu t’aperçois que ça fonctionne (oui, j’ai mis un certain temps à ce que mon corps accepte ce que mon cerveau tentait de lui dicter).

 

Franchement, je ne sais pas comment ma moitié supporte mes caprices de gosse: « J’vais mourir », « J’en peux plus », « J’y arriverai pas », « Je suis une grosse m… », « P… de niveau larvaire »

 

Cette fois, j’ai été plus tendre avec moi, avec ce corps grassouillet (rééquilibrage alimentaire sans privation, j’en suis à -1kg, m’en restent 3 à évacuer), intérieurement je me suis félicitée à chaque petit obstacle franchi, transformer toute cette énergie négative qui se libère lorsque je maudis mes capacités, ça ne fonctionne pas à tous les coups, néanmoins, je me suis sentie bien.

 

Pour finir, j’ai exprimé ce bien-être, entre deux respirations sub-crevantes, j’ai remercié la Moitié, j’ai remercié la Nature…

 

Encore un endroit subjuguant qui nous remet en place: de petites fourmis sur un gros caillou.

 

Durant les prochaines semaines, en plus de l’entrainement habituel, on ressort les fractionnés, les runs à allure spécifique: ça va saigner!
El Marathon de Paris oblige!!!

 

Run Have Fun Etc. & ne te dénigres pas: Chacun son niveau, on progresse tous différemment.

 

 

 

 

 

Laurence, petite fourmi sur un gros caillou…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

2 reflexions sur “Les Gorges de La Nesque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *