Run Have Fun Etc.

Gutenberg Mainz Marathon 22 05 2016

Ouais, j’ai pris mon temps pour gratter le CR, ouais, mais c’est à cause de plein de changements hyper-positifs dans notre vie!

 

On s’était dit qu’on se ferait bien un marathon en mai, une sorte d’intermède bitumeux entre nos trails.
Le Doudou avait envie d’aller en Allemagne et finalement nous avons combiné les deux : course à pied et tourisme.

drapeau-Allemagne-etoileb-003

Une pierre deux coups ma Ginette, chez nos voisins germaniques, c’est l’embarras du choix en matière de marathons: Un, deux voire trois le même week-end!

 

Nous avions repéré celui de Düsseldorf, admirablement couru par Anne-Claire le 24 avril dernier, puis celui de Essen, nos emplois du temps professionnels respectifs nous ont poussé à nous inscrire sur le Gutenberg Mainz Marathon le 22 mai 2016.

 

Layout 1 - Ausschreibung_Marathon_2016.pdf

Révise ton allemand, c’est parti pour une aventure haute en couleur!

 

FB_IMG_1463863851683

Nous allions rouler environ 400 km, traverser 3 frontières avant de découvrir les contrées verdoyantes et vallonnées de la Rhénanie-Palatinat.
Mayence, implantée le long du Rhin, sa cathédrale majestueuse, ses ruines romaines, ses rues et son centre animé…
DSC_0050_2 DSC_0051_1 DSC_0052 DSC_0029_2 DSC_0046_2

Sa météo plus que clémente, voire légèrement trop chaude (se plaindre d’aise… Allez, on est quasi à la veille du printemps cette année!)…

 

DSC_0023_1

Notre hôtel typique se situe en périphérie de la ville, au vert, dans un quartier très calme.
C’est à pied que nous irons chercher nos dossards.

 

IMG_20160521_192106

Flâner sous le soleil, pratiquer timidement et maladroitement la langue (OMG, je suis rouillée comme de la vieille tuyauterie!), s’émerveiller de l’architecture locale, faire ses petites emplettes, récupérer enfin nos bibs!

DSC_0044_1
Le prix (42€) comprend un repas pasta-party ainsi qu’une boisson la veille et à l’arrivée (binouse sans alcool, j’avoue, c’est pas mal).

 

DSC_0042_1

Le fameux pont que nous traverserons demain!

DSC_0040_1

DSC_0033_1

Récupération des dossards!

DSC_0034_2

Une p’tite bière sans alcool pour vous rafraîchir?

DSC_0037_1

Coup d’œil sur les listes, peu de français demain (je n’en ai d’ailleurs croisé aucun, snif) , nous voici en immersion totale!

 

DSC_0031_2

Ligne de départ de demain!

Mayence est vraiment une ville sympa, on y fait de drôles de rencontres, genre un couple de perruches vertes (les mêmes qu’au Parc du Héron à Lille ou à Nice)!

 

DSC_0073_1

Après un pantagruélique repas, une claque sur le cul, tout le monde au lit, parce que demain ça va saigner, y a marathon!

 

IMG_20160521_224445

Jour J

Choix stratégique ou pas, je ne m’emm… pas avec ma ceinture porte-gourde ou mon sac à dos d’hydratation.
Envie de liberté!
Ok, je te promets, je porte un slip, j’ai pas poussé trop loin le délire…
Côté fringues, ma jupe de trail Zoot, j’ai investi mes deniers dans des chaussettes Spécial Marathon X-Socks, mes
Brooks Pureconnect 4 (usées jusqu’à la corde) et le débardeur Running Addict Collector by Nico (ouais, j’ai joué l’ambassadrice Running Addict ma gueule!).
Dépôt de sac au vestiaire géant… Zou!

 

DSC_0062_1

On déboule frais comme des gardons au milieu d’une horde de cousins germains excités comme des puces sur le râble d’un clébard.
Aujourd’hui c’est la fête: Marathon, en solo ou en relais, Half, courses enfants…

 

Un départ presque classique, présentation des huiles et des athlètes élites, bla-bla-bla, remerciements, encouragement, décompte des 10 dernières secondes et Bim ma gueule!
09h30, c’est parti au son détonnant de AC/DC!
Alors autant que ça t’arrache les tripes et te tire la larmouillette quand c’est Era (Monna Lisa Trail, Festival des Templiers à Millau), quand c’est Kavinski (Ultra-Marin, Raid Golfe du Morbihan), là quand c’est Brian Johnson qui te braille «Highway to hell», je te garantis que ça réveille chaque petite cellule endormie de ton body de frenchie au pays de la Wurst!

 

Oh yeahhhhhh!

 

Monsieur le Doudoucoach court à mon rythme sur les dix premiers kilomètres, son tour de chauffe quoi!
Après, il disparaît petit à petit dans la foule suante et déjà ruisselante de runners.

 

Ambiance de folie, c’est simple, les spectateurs sont présents sur l’intégralité du parcours (75 000 selon le site)!

 

Je t’ai dit qu’il fait 29°?
Donc il fait chaud, un cagnard de malade.
Je m’hydrate à chaque stand de ravitaillement.

 

Le ravito? En nombre, mais attention, contenu très spartiate: Eau, Frubiase (boisson anti-oxydante aux ions et vitamines) et banane.
Suffisant personnellement, mais au moins tu es prévenu(e) si tu t’attends à un buffet charcutaille, c’est mort!

 

Des WC partout, oui, tu lis bien: PARTOUT
Alors non, je ne te parlerai pas de mes ennuis gastro-intestinaux, de mes envies de pipi, ah bah si, trop tard, c’est fait.
Du papier WC dans chaque guitoune!
Adepte des longues distances, Toi seul peux comprendre cette détresse qui s’empare de toi quand ton corps réclame des chiottes, que tu sois en pleine ville ou au milieu de la cambrousse (même combat), sans même un buisson pour abriter en toute discrétion l’assouvissement de tes besoins physiologiques les plus primaires!

Le parcours.

J’ai apprécié certains endroits, la vieille ville, le passage sur le Pont Theodor-Heuss qui enjambe le Rhin, Mayence est une ville tellement agréable avec beaucoup de verdure!

 

J’ai beaucoup moins kiffé les boucles et les détours. Quelque peu lassant…

 

Les derniers kilomètres sont difficiles, je regrette mes Boosters sur le moment…. Beaucoup moins ensuite quand on découvrira nos tronches et nos coups de soleil avec Pascal!
Imagine, avec les manchons de compression la tête du bronzage «saucisson»!

 

IMG_20160522_162004

Arrivée en fanfare, j’adore quand on prononce mon nom en deutschlandais!

 

873 finishers, seulement 172 femmes… Waouh, c’est peu non les gonzesses?

 

A ma grande surprise, je bats mon RP alors que franchement j’ai glandouillé sec à cause de la chaleur, c’était plutôt parti pour la SL du dimanche matin…
Tadaaaa!

 

04h29’28 » (601ème/873)

 

Reste maintenant à continuer à améliorer ça!
Une jolie médaille de marathonienne, son Doudoucoach d’amour, des coups de soleil à faire pâlir un fion de nonne, une bibine sans alcool en guise de réhydratation, du Bretzel, moi je dis «vive les marathons chez mes cousins les Germains!».

 

DSC_0069_1

Bretzel! Bretzele!

DSC_0067_2 DSC_0071_1

Bretzele! Bretzele!

Bretzele! Bretzele!

PS: Les Pureconnect sont quasi mortes, les X-Socks spécial marathon à 20 boules m’ont échauffé les panards (bref, j’aime pas trop cet investissement manqué) et le T-Shirt de Running-Addict lui par contre est super-confort!

 

DSC_0066

 

Run Have Fun Etc. & enjoy les sorties longues!

 

DSC_0024

 

 

Laurence, ultratraileuse, marathonienne, reine de la grosse déconne, sans prise de tête…

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 reflexions sur “Gutenberg Mainz Marathon 22 05 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *