Run Have Fun Etc.

Festival des Templiers 2015: Je me suis prise pour la Joconde!

« J’suis pas la Joconde mais j’ai couru le
Monna Lisa Trail 2015! »
27Km (ou 28?) et 1000m de dénivelé positif « de bonheur »!

 

10828127_1001280006551657_2001599946505798079_o (1)

Jusqu’à ce mini-séjour inoubliable, nous ne faisions que « passer » sur le territoire, en empruntant le Viaduc de Millau à l’architecture magnifiquement aérienne.
Chaque fois, on se disait qu’on viendrait bien gambader dans le quartier!

 

millau templiers runhavefunetc 2015Et puis Pascal a eu l’idée folle d’inventer la picole de s’inscrire sur le Trail des Templiers, comment résister à l’appel irrésistible du Festival des Templiers… Je choisis de le suivre mais sur un parcours beaucoup moins long et moins exigeant: Le Monna Lisa. Nommé ainsi parce qu’on passe à proximité du village de La Monna….

 

Le Festival des Templiers se déroule du 22 au 25 octobre cette année.

 

Plus le temps passe et plus je serre les fesses à l’idée de me retrouver sur ce trail et de ne pas pouvoir assurer. La peur n’évite pas le danger me direz-vous, pas faux.

Pas facile de s’entraîner en montées quand on réside dans les Ardennes. La Vallée de la Meuse où ça grimpe un peu se situe à 40 km d’ici, nous ne pouvons pas nous y rendre tous les quatre matins!

Brebis runhavefunetc 2015 festival des templiers

Et puis je me remémore mes dernières courses, parce que quand j’ai les chocottes, je rumine un peu…

En début d’année, nous étions sur le Trail long  du Cap Sizun-Pointe du Raz, le dénivelé positif avait approché les 900m, les conditions météo étaient très… Bretonnes (vent assez soutenu, pluie cinglante alternée de crachin)…

Bon, et puis quoi? Ça c’est bien passé! J’ai survécu aux 29 bornes!

27 AU 29 03 2015 trail du cap sizun pointe du raz runhavefunetc A (13)

Nous arrivons sur Millau le jeudi en fin de journée, Yann nous a accompagnés, il ne voulait pas rater ce super événement!

 

templiers runhavefunetc 2015

On tombe littéralement amoureux du coin! Qui ne le serait pas!

templiers runhavefunetc 2015

Pascal nous a trouvé une location à distance de la ville, au « Hameau des Genêts » à Montlaur. Il a fallu s’y prendre à l’avance pour dénicher de quoi dormir! Ici tout hébergement est pris d’assaut. Si tu veux un pieu, faut se lever tôt!

chalet2-4b552247ed Montlaur 2012-7349

A la nuit tombée nous nous installons dans notre QG. Les chalets tout autour sont loués quasi exclusivement de futurs Templiers!

Tu vas rire public endiablé mais je parviens à boucler tous les soirs les séances LeBodyChallenge, version MINIMUM of course, mais bon, eh, c’est déjà pas mal!

templiers lebodychallenge runhavefunetc 2015

Zou, good night, au pieu!

J-1: Direction le Salon du Festival (premier salon mondial du trail).

imageTemps magnifique, soleil généreux.

Objectif, récupérer nos dossards, rencontrer la fine équipe de Capturs (nous avons un de leur tracker GPS en notre possession et nous le testons), faire un petit coucou si possible à Nolwenn, qui courra le lendemain aussi mais sur le Marathon des Causses.

templiers runhavefunetc 2015

Que de monde!

Nous nous frayons un passage à travers les allées, passons de stands en stands.

Plein d’idées pour nos futurs épreuves trailesques! Les bretons de l’Ultra-Marin sont là!

Petit pincement au coeur devant l’affiche des Passerelles de Monteynard.

Grand intérêt aux stands de boustifaille!

templiers runhavefunetc 2015

En attendant les garçons de Capturs (ça courait ce matin!), nous montons jusqu’au site d’arrivée, ça tombe bien, les premiers de l’Endurance Trail sont en passe de terminer leur course de 100Km (4300M D+)!

image

Aux commandes de l’animation et des commentaires, Harry Brignon, Dominique Chauvelier et Christopher Hardy!

image

Les brebis repartent…

J’aperçois Pascal Regnerie qui fini 4ème au scratch de l’Intégrale des Causses, puis Thierry Breuil, vainqueur de La Solitaire! Waouh!

runhavefunetc templiers 2015

Et c’est Aurélien Collet qui franchit le finish-line, très ému, très humble mais aussi très frais pour un mec qui vient de se taper 100 bornes et un max de dénivelé!  Les traileurs passent chacun leur tour sous l’arche sous les applaudissements des nombreux spectateurs. J’espère faire partie des finishers demain… Vraiment.

aurelien collet templiers runhavefunetc 2015

Nous rencontrons enfin Arnaud et Ludovic de Capturs afin de discuter un peu du Bouzin (surnom que nous lui avons affectueusement donné durant son séjour chez-nous).

Bien sympathiques et motivés, franchement nous on espère que leur projet de tracker GPS aboutira à la commercialisation et surtout que le public s’y intéressera…

image

Je le porterai sur le Monna Lisa et Pascal sur Les Templiers, dimanche.

Nous laissons les Captursman rentrer et vaquer à leurs occupations.

C’est le moment de faire un petit coucou à Nolwenn! On se reconnaît, p’tite bise et ça déconne gentiment! Elle y va pas par quatre chemins, c’est une fille vraie et pas prout’-prout‘ pour deux sous! Bref, j’l’aime bien moi Nolwenn!

Allez, on va se rentrer à Montlaur! Mémère doit se préparer mentalement et pas que!

Au menu ce soir, spaghetthi au blé complet. Je fais l’effort surhumain de manger du gluten la veille d’une course… Ce sont les mecs! Ils voulaient la pasta!

La pasta, oui, mais à la sauce Roquefort home made! On n’est pas venus ici pour « passer notre tour de brebis »!

J’oublie les petits désagréments gastro-intestinaux (instant #glamour) causés par le blé et je me régale!

Le Doudoucoach me prépare ma boisson de l’effort au thé tandis que je m’imprègne du profil du parcours et surtout je mate là où ils ont placé les ravitos! Grosse bouffe a parlé. Amen.

Traditionnelle revue des troupes de fringues et de mato’s de la tête au slip, en passant par les pieds de Hobbit:

  • Un Buff® à petits pois si ça caille ou s’il pleut.
  • Ma veste Kalenji Decathlon préférée, en dessous un tee-shirt de trail zippé Asics vert pomme super confortable.
  • Ma « culotte » Nike fétiche (pas oubliée) qui me suit partout en fait (va franchement falloir se cotiser les gars et les filles, à vot’bon coeur!).
  • Le stringo’s de la mort qui tue Domyos habituel (j’l’ai lavé entre temps, quoi, je précise!).
  • BOOSTER et chaussettes Trail Evolutiv de BV Sport. Le test arrive bientôt, il chauffe!
  • BROOKS PureGrit 4, drop 4mm, le test est chaud-bouillant (sexy peut-être) comme une baraque à frites!

brooks puregrit4 trail runhavefunetc 2015

Matériel:

  • Mon sac à dos Raidlight, sans la poche à eau (bah oui pas envie).
  • 2 gourdes de 500mL Kalenji (remplies de boisson de l’effort au thé). Je les rempoterai sur les deux ravitos.
  • Des amandes, quelques dattes bio.
  • Une 9Bar au potiron, comme d’hab’.
  • Un ULTRA Nougat Bar Aptonia.
  • Une Barre Renuga aux graines sans gluten.

mon ravito perso templiers runhavefunetc 2015

  • Comme pour Run In Lyon, j’utiliserai en homéopathie du Gelsemium, en doses cette fois-ci, beaucoup plus pratique que les granules.
  • Couverture de survie, un bout d’Elasto® pour me strapper si besoin…
  • Le prolongement de mon cerveau (mon Iphone!).
  • ma vieille montre GPS Garmin Forerunner 110.
  • Le tracker GPS CAPTURS.
  • 1 tonne de motivation, 4 tonnes de #BananaPower.

 

La tenue complete runhavefunetc templers 2015

Jour-J: Lever à 7 heures, c’est relativement tôt (penser au temps de route et de recherche de place pour garer le carrosse).

Je déjeune mes flocons d’avoine avec des graines de chia, des framboises, de la banane… Je bouffe quoi!

Encas prévu, une banane et une barre céréalière Grany parce que nous ne démarrons qu’à 11h45.

DoudouCoach et Yann seront présents aux points où l’assistance est autorisée. Mine de rien, c’est motivant de savoir que je les verrai deux fois!

Parée de mes plus beaux pratiques atours, dossard sur le râble, je me mets en standbye tout près du départ, imminent.

En attendant nos trois animateurs de choc (bordel, dimanche soir ils risquent d’être aphones!) nous présentent les différentes équipes d’athlètes qui vont « s’affronter » au niveau mondial.

En effet, on pourra assister à un « France against the world » dimanche sur LesTempliers!

 

Les équipes du Japon, d’Europe, des States, d’Afrique du Sud et de France! Oh punaise, que des champions et v’là les palmarès! Je suis aux anges!

Petit échauffement en musique (oui j’avoue, j’suis pas fan), il en faut pour tous les goûts et je respecte, ça hoche du popotin, ça dérouille les articulations, ça ré-chauffe!

11h50, GO! GO! GO!

 

Au début, c’est tout beau, tout rose, la longue enfilade de 600 coureurs s’étale sur la route, puis nous entrons dans le vif du sujet par un petit chemin rocailleux.

La première montée est mignonne au début, belle ambiance locale avec les clochettes à Mas De Trauque, puis beaucoup moins rigolote…Je vire la veste Kalenji, ça va chauffer!

Butte des Templiers nous voilà! Ça y est, on mooonte!

C’est raide, ça souffre, je chemine doucement, la sueur ne coule pas, elle dégouline, ruisselle sur toute la surface de mon corps de grande novice du #trailquidechireleslip!

Côte de Carbassas, je t’aurai (ou c’est toi qui m’auras!).

Vers le sixième kilomètre, on en voit le bout. J’ai vidé quasi l’intégralité de ma gourde de 500mL de boisson au thé. C’est rudement bon cette potion!

Images de carte postale sauvage en haut du Causse Noir: rochers affleurants, pins, arbres aux couleurs mordorées, herbes sèches (l’automne donne une consonance magique à ces lieux), buis vert foncé, alternance de singles et chemins…

C’est roulant, un peu casse-pattes parfois, c’est le kiff!

Et quand tu bois, tu pisses (on est entre-nous hein! Si t’as un manche à balai dans le fion tu peux aller surfer sur un site plus politiquement correct!). Alors quand ma vessie n’y tient plus, virage perpendiculaire à gauche direction les fourrés! TOUJOURS emporter un KLEENEX dans son petit matériel de survie en milieu hostile. Y a pas de toilettes à tous les coins de rues. T’es le cul à l’air dans le buis et les lichens, mais tu survis (je me rassure comme je peux).

Je switche ma gourdasse vide avec la pleine en trottinant.

Point d’eau en vue, Ferme des Privats. Pascal et Yann m’attendent un peu avant, trop heureuse de pouvoir dire que je vais bien!

monna lisa trail 2015 runhavefunetc

Recharge de liquides (de l’eau et toujours ma deuxième flasque de potion magique au tea), machouillage d’un ULTRA Nougat Bar Aptonia (léger coup de mou et envie d’un truc régressif, un nougat quoi!) délestage de la veste. Non, je ne finirai pas à poil!

Bisous-bisous à mes deux suiveurs d’amour et je repars! De 1 pour ne pas refroidir et de 2, c’est pas réunion Tupperware, c’est un trail ma Gueule!

Première descente annoncée vers le Ravin des Ânes, consigne nous est donnée de faire attention, bah je ne vais pas me faire prier, enfin, faut avancer quand-même!

Souple sur les articulations des pattes arrières, pour l’instant, côté quadriceps, ça gère.

C’est vrai que ça descend sec, mais je prends un sacré plaisir! Quel décor! P… de panorama de rêve!

Et puis quand ça descend, forcément tu sais que ça va grimper sec de nouveau! (j’ai le profil dans la tête et ça sers bien!).

chat-surprisLe souffle est court, les enjambées aussi. Plus accidenté que lors de la première côte, nous arpentons cette nature sauvage et morcelée sur des mono-traces rocailleux. Parfois je me sers de mes mains pour m’appuyer afin de gravir les obstacles sans danger.

Nous sommes un petit groupe de fortune de 3 ou 4 à la queue leu-leu sur le single.  On tape la discute tout en taffant comme des russes admirant ce lieu magique où nous évoluons.

Des participants du Marathon des Causses nous dépassent en trottinant. De vrais cabris, admirative!

De « gros oiseaux » tournoient en se laissant porter par les courants à la cime de la montagne… Oh! Mais ce sont des vautours!

Instant magique de cette fin d’ascension. Alors que mes partenaires d’un jour pausent pour immortaliser le spectacle, moi je me nourris de toutes ces images et continue de cheminer lentement tout en buvant ces féeriques scènes sauvages et panoramas à couper la chique.

C’est beau de s’extasier, mais faut avancer (les deux combinés, c’est top!).

Encore quelques efforts et c’est enfin relativement propice à la reprise du petit trot. Mes guibolles me remercient quasi!

Regards réguliers en contrebas, jubilatoire.

De nombreuses racines et de gros cailloux jalonnent la piste qui longe le sommet, sur les corniches. Quelques prémices de crampes menacent d’apparaître chaque fois que je sollicite trop mes mollets. Boire un peu plus encore. Très satisfaite d’avoir opté pour le port des Boosters. Je pense que sur cette épreuve ça aura limité les dégâts.

Là-bas, un peu plus loin, ils m’attendent. Doudoucoach me suit grâce à Live Trail. Il sait approximativement où j’en suis.

Ferme du Cade. Du peuple qui t’encourage, une ambiance géniale, on oublierait presque qu’après il reste encore une dizaine de bornes à courir!

Mon mini-staff est là, débriefing rapide… Je suis tout sourire, les yeux en soucoupes volantes, je me sens bien, rien à signaler niveau douleur.

Je bois une bonne rasade de Nutraperf, boisson énergétique à l’orange de chez Nutratlétic. C’est bon.

Du coup, je recharge ma gourde!

En arrivant à la Ferme du Cade. Mona Lisa Trail runhavefunetc 2015

Passage à l’intérieur… Je retrouverai en coup de vent les hommes en sortant du ravito qui se trouve à l’intérieur du bâtiment…

Paradis de la bouffe! Un de ces choix! Fruits secs, pâtes de fruits, fromage dont Roquefort, charcuterie, pain, petits gâteaux, bananes (j’en ingurgite une tranquillement, réconfort), oranges, binouse! J’en passe sinon on va y passer la nuit!

crédit photo Festival des Templiers.

crédit photo Festival des Templiers.

Je repars, le cœur et l’esprit légers, l’estomac réjouit.

Cette fois, c’est à Millau que je reverrai Yann et Pascal.

 

image

Ces derniers kilomètres vont s’avérer assez copieux en surprises!

L’antenne du Pouncho d’Agast se profile enfin, après un parcours avec des « hauts et des bas » incessants.

l'antenne du Pouncho vue d'en bas runhavefunetc 2015C’est difficile, ça casse les pattes, mais tellement beau! Ce cheminement sur les corniches se prolonge et c’est avec une grande excitation que je traverse la Grotte du Hibou!

 

Véritable parcours du combattant, la descente s’amorce, irrégulière, avec des passages très accidentés (sans prévenir, le sentier décide de remonter d’un étage), il faut parfois s’accrocher à la végétation. Courir au milieu de la caillasse, un exercice que je ne pratique pas souvent et pourtant, je persévère. Là, j’avoue, les quadriceps font sentir leur mécontentement.

Par intermittance, on entend la voix d’un de nos trois speakers de chocs qui résonne, en contrebas sur Millau.

C’est là, juste en bas! Surtout ne pas trébucher sur un caillou ou une racine! Concentration…

Un bénévole m’annonce qu’il reste environ 800m juste après un virage en lacet où ça dérape particulièrement.

image

Si loin et si proche à la fois!

Muée par les encouragements, l’envie d’en finir, galvanisée par le kiff ressenti tout au long de ce trail, je ne relâche pas et parviens même à accélérer tout en gardant un sourire béat de #bananepower.

Quadris en feuer, me voici! Derniers virages serrés, au coude à coude avec les nombreuses concurrents de La Templière et du KD Trail. Le public est super!  Les quelques marches avant l’arche sont… Terribles!

Mon fils m’attends quelques mètres avant la délivrance. Il m’attrape la main au passage et nous franchissons ensemble cette ligne d’arrivée.

 

arrivée trail monna lisa 2015 runhavefunetc

Une explosion d’émotions diverses me submerge, bonheur d’avoir pu bénéficier d’un cadre idyllique pour trottiner, fierté d’être finisher, joie incommensurable d’être ici, maintenant, entourée de tous ces gens, de ma famille…
Bon, c’est pas le tout: « il est où le ravitoooo??? »

 

image

Ce n’est pas un ravito, c’est un buffet énormissime!

Tu commences par une St-Yorre, tu goûtes (obligé!) aux spécialités locales, ouais, j’ai graillé du Roquefort et tu finis par… Une binouse La Templière!

 

la templière runhavefunetc 2015

Nan, après j’ai pas ricané toute seule comme une grosse oie. Nan… Si, un peu-beaucoup quand-même!

Encore un peu et les mecs me roulaient jusqu’à la voiture pour repartir. Je suis une fille au bon rapport qualité/prix: je suis chiante mais je ne coûte pas cher en alcool!

Sur ces bonnes paroles, les yeux remplis d’étoiles, le cerveau en cogitation pour choisir (déjà)  mon épreuve de l’année prochaine, l’envie de manger du frometon de bique et picoler un Coca Zéro, je me laisse conduire jusqu’à Montlaur, les guibolles en compote et la langue bien pendue (La Templière rend logorrhéique…).

460ème/566 en 04h23’36 ». Plutôt contente, moi qui appréhendais de ne pas pouvoir le terminer!

Run Have Fun Etc. et viens au moins une fois dans ta vie au Festival des Templiers!

 

Laurence, nougatophile à ses heures perdues…

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 reflexions sur “Festival des Templiers 2015: Je me suis prise pour la Joconde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *