Run Have Fun Etc.

ECOTRAIL 30K PARIS (29 mars 2014)

IMG_2290
« Mais dans quoi je m’embarque? »
C’est la question que je me suis posée lorsque j’ai accepté de m’engager, il y a quelques mois, à peine guérie, sur le 30km de la septième édition de l’Ecotrail de Paris!

 

ZecOqDK

À peine sortie de l’euphorie du bouclage de mon premier semi-marathon à Cannes le 23 février dernier (en short et débardeur!), j’ai donc tenté de me préparer au mieux à l’événement.

J2vodrHl
Pas facile de concilier le travail, les enfants, la vie de famille, les entraînements… Grinçages de dents, fatigue… Aléas climatiques, bobos divers…
Parfois il faudrait des journées de 48 heures et un clonage express!
2014, année de ma renaissance? En plus sage alors!
J’ai donc mixé de la route, du chemin plus ou moins boueux voire bien merdique, du dénivelé, du plat, du fractionné (un peu, c’est pas mon trip), de la pluie, du vent, le soleil, le brouillard même!
IMG_2465
Du vélo elliptique, du gainage, du fitness, de la marche…
IMG_0270
Du glandage, des mini-footings, du pétage de plomb positif (comme le dénivelé!!), une bonne hygiène alimentaire (euh… Dans la bonne humeur, pas version psychorigide!)…
IMG_0203
Seule, accompagnée du coach ou en famille!
12 janvier: Couverte de gelée blanche je fais ma première sortie longue de l’année, le long de la quatre voies.
18 kilomètres, j’ai encore mal au niveau des adducteurs côté gauche, si vous avez un peu suivi j’ai déclenché une pubalgie terrible en septembre 2013, j’ai forcé dessus et v’lan arrêt deux bons mois…
Je suis poussive mais je m’accroche.
26 janvier: Envie d’une course sympa, Foulées du 8ème nous voilà!!!
IMG_4920
10K le retour!

 

1378097_585906771445518_181301077_n

Je les fais en moins d’une heure, une énorme claque à ma douleur!

 

IMG_4916
Et toc!
Moral en hausse! Boostée!
FvFbcWgl
Semaine du 03 au 09 mars: Doudou-coach nous a concocté pour changer un peu du paysage champardennais, un week-end « Circuit des 25 Bosses » parcours de 16km en forêt de Fontainebleau.
IMG_1965
Une journée idyllique côté météo. Le terrain étant fort accidenté, nous savions que nous devions alterner marche rapide et course.
Ce fut éreintant mais utile: apprendre à se connaître, approfondir la relation intime avec sa paire de baskets et son sac d’hydratation pour ne pas arriver comme une vieille gourde le D-day et se ramasser à cause de détails techniques.
iRldzJOl
Mercredi 05 mars, je me fixe pour objectif d’aller rendre visite à mes parents à 24km de Rethel. En courant bien entendu.
Brouillard sur environ 3/4 du parcours, arrivée lessivée, je crève la dalle malgré la boisson isotonique et les gels que j’avais placés dans mon sac.
Une fois encore, ce long parcours me sert de modèle à faire ou ne pas faire et j’apporte de petites corrections à ma conduite à tenir.
Je m’abstiens de dévorer la ratatouille appétissante préparée par ma maman à l’occasion de ma visite (tu comprendras qu’après une vingtaine de bornes, les légumes, y a pas besoin, non, pas besoin!!!).
ZXBJJjfl
Semaine du 10 au 16 mars: Le 16, Trail de la Montagne de Reims, 15 km entre les vignes et la forêt, dénivelé correct. Idéal pour l’entraînement et peaufiner le réglage de mon sac d’hydratation (là où la fille très limite n’arrive pas à bien dégager le tuyau).
Chaleur bien présente dès le début, pourtant le départ était tôt. Moyennement apprécié les vignes à la fin.
Je n’aime pas trop les vignes champenoises, mais je n’ai pas craché sur la coupe offerte à l’arrivée (Minnierunneuse+soleil+à jeun+champagne=on n’est pas dans la merde).
IMG_2028
Une belle course somme toute qui fait partie du Championnat de Champagne-Ardennes, dont je ne risque pas de faire partie car je cours mémère.
Quelques heures plus tard je reprendrai pour deux gardes de nuit, histoire de rester en forme hein?
LeDXzBGl
Semaine du 17 au 23 mars: Comme l’échéance Ecotrailesque arrive, j’effectue ma dernière sortie longue seule, 22km de chemin, un peu de route et du sous-bois humide, mou, détrempé le long du canal.
Doux soleil, canards, violettes et papillons!
Une course nature vivifiante, un régal de bain de boue gratuit et frais jusqu’en haut des chevilles!
Merci @hcallahan08 pour ce spot!
Non je n’ai rien pris d’illicite dans ma poche à liquide!
Io7Lr5Fl
Semaine du 24 au 30 mars: Je n’ai pas forcé, quelques footings, une séance de fractionné, de la marche, un soupçon de PPG. Voilà.
27, je prépare ma valise, blindée de vêtements de running, il reste peu de place pour caler les fringues de ville!
28: Les enfants sont menés à l’école, tout le monde est coaché, Mamie et Papie prennent le relais ce soir, c’est donc la fête à la maison!
Nous arrivons sur Paris en tout début d’après-midi, j’ai un peu discuté sur Twitter et Facebook avec Geek & Run et Clem Running, ils sont eux aussi sur le 30, j’espère les apercevoir sur le salon Destination Nature lors du retrait des dossards ou sur le départ pour un petit coucou d’encouragement.
Direction le Salon Porte de Versailles! Nous en parcourons mais rien de bien transcendant, heureusement qu’il y avait le Village Ecotrail. Bien qu’outillés, nous nous achetons une petite « Eco Tatasse« , autant utile qu’objet souvenir pour le coup!
IMG_2259
Nous quittons le Salon, je n’ai vu personne de ma TL.
C’est tout, ce n’est que partie remise.
 IMG_2258
Nous partons nous préparer pour un petit footing avec les Free Runners et Dominique Chauvelier. Sympathique aparté qui me permet quelque peu d’oublier le stress du lendemain. Thanks to Pascal Sylvestre, Emmanuelle Blanck…
Et tout votre groupe super accueillant (désolée, l’émotion m’a fait oublié pas mal de prénoms! Je suis timide mais je me soigne).
J’ai rencontré aussi Mme RUN CHIC, Geraldine que je qualifie sans détour, depuis que je me suis abonnée à son site, de Sexy Serialrunneuse et qui a pété le chrono sur le 30K d’ailleurs!
IMG_2382
Nous nous séparons sur la Passerelle Solférino, préférant rentrer pour être en forme.
Trop contente, nous décidons en septembre d’adhérer à la licence FREE RUNNERS.
C’est avec grand plaisir que nous arborerons le tee-shirt rouge de la team! (Ce qu’on a jamais fait finalement… Ndlr 24/09/2015)
re1bdMll
Fin de soirée, en tenue de running, nous récupérons notre commande de makis chez Planet Sushis, on se repère une brasserie qui nous paraît idéale pour venir déjeuner dimanche, passage express près de la Pyramide du Louvre (express mais obligé à chaque visite parisienne).
Nous rentrons à Meudon via le RER, vannés mais heureux. Je trouille (pas de prendre le RER, juste du tassiot de kilomètres qu’il va falloir se bouffer demain), c’est normal docteur?
8m8p83zl
29 mars: Nuit de merde, le thé est prêt, j’ingurgite lentement mon Gatosport.
Je ne sais plus si je sais encore courir.

 

J’en suis à errer moitié en pyjama, à hésiter sur ma paire de chaussettes, je pinaille, je tourne. Stoooop! Un bon coach sait quels mots utiliser pour te repositionner la cervelle d’aplomb.
Raven 3 chaussées, fille rassurée, rations distribuées, dernières recommandations d’usage.
C’est parti, direction Avenue du Château. Presque un kilomètre de marche, ça réchauffe!
Il y a foule, j’aime ces derniers instants avant de se placer sur la ligne de départ.
Le temps s’accélère, nous partons dans la troisième ou quatrième salve de traileurs.
Je reçois mon petit bisou « porte-bonheur », c’est parti, j’aperçois encore Pascal quelques secondes et je suis seule avec mon petit sac à dos bleu ciel Salomon sur le dos et mes baskets roses aux pieds! Léger moment de solitude, pire qu’un largage par Maman/Papa à la porte de la Maternelle Sup‘.

IMG_2288

Courir et laisser défiler le paysage printanier, ça monte, ça descend, on en prend plein les yeux et plein les jambes.
C’est dur mais je m’accroche, merde, je ne suis pas venue pour enfiler des perles!
Je le dis et ne cesserai de le redire: il fait chaud!
IMG_2375
Chaville… Marnes-La-Coquette… Les kilomètres s’égrainent, de légères crampes apparaissent. Je crois que j’ai une phlyctène au gros orteil! Fais ch..
Je reconnais certains endroits, nous sommes au Domaine de Saint-Cloud: Souvenir d’un week-end repérage et du somptueux Cross du Figaro en septembre 2013
IMG_2440
Mon GPS a tendance à décrocher dans les bois. Génial. Je suis un peu larguée au niveau des kilomètres, je sens monter doucement du stress. Je réchoupille revis en apercevant les tentes du ravitaillement!
J’ai honte mais j’ai dû rester une sacrée paire de temps, au moins cinq longues minutes!
Rafraîchie par quelques quartiers d’orange, je repars en croisade.
Chaud, chaud, chaud!
A partir de maintenant, commence une bataille contre moi-même.
Les dix derniers kilomètres se feront dans la souffrance, autant physique que psychique.
ZecOqDK
Je me mets à maudire Issy-Les-Moulineaux et Paris, surtout le long de la Seine, ou sur ces trottoirs étroits à la fin, quasi rasés par certains véhicules, longue procession de coureurs puisant dans le mental et les guibolles.
Je hais la Tour Eiffel qui n’arrive pas, je peux presque la toucher si je lève la main (oui, mais j’en ai pas la force!). La voir et ne pas encore l’atteindre. J’ai envie de m’écrouler sur un banc. J’oublie.
J’alterne marche rapide et un trot de plus en plus lourd. Je me sens seule et pourtant je ne le suis pas. Un bénévole nous annonce qu’il reste deux kilomètres. Je ne dis rien mais je ne le crois pas. Exténuée, je puise dans le mental un peu plus en profondeur (Maitre Yoda sortez de!).
Je bois mais ça n’étanche plus ma soif, mon gros orteil côté gauche va exploser, il fait chaud.
Pont de Bir Hakeim: Tenir le bon bout, ça serait trop nul d’abandonner ici!!! Encouragements, bordel ça fait chaud au coeur! Je cours, je ne veux plus arrêter maintenant.
IMG_2431
Les derniers mètres sont bons, Pascal m’attends et immortalise l’instant.
XBJaPu1l
Cri de guerre victorieux (habituel désormais) au passage de la ligne, j’exulte.
03:32:08, tranquillou, je suis finisher et heureuse. #ETP2014 done!
Au suivant de ces moments épiques dont j’ai décidé de pigmenter mon existence!

 

IMG_0162

Ce trail je l’ai d’abord et surtout couru pour moi.
Je le dédicace volontiers à Pascal, sans qui je n’aurais jamais pu aligner 500m sans chialer.
À ma soeur Laure (tu te dois donc de m’accompagner sur le 10K à Le Sourn fin juin).

 

AgfaPhoto

Ma soeur Laure à gauche…

À Carole de LoveLifeRunning.com: Il y a Des hauts et des bas mais on s’en sort toujours, be brave. Tu as été et tu restes un de mes « modèles » en CAP!

 

Et pour finir à toi Monique qui dois être fière de ton fiston et qui nous a matés tous les deux de là-haut!

 

IMG_2435
Ne sortez pas les mouchoirs!
L’Ecotrail c’est comme un accouchement, on en chie.
Dès le lendemain, c’est bizarre, il ne subsiste déjà plus que les bons souvenirs!
J’ai donc accouché de 31K dans la douleur, sans péridurale et j’ai la patate!
Et qu’on se rassure! j’ai aborré Paris 10 minutes, je l’aime au centuple depuis!
peBfQCnl
Un big merci à Ali de Run Happy pour les photos! Même pas eu le temps de t’apercevoir,  j’étais absorbée complètement par chaque foulée!
Bravo à tous randonneurs, traileurs du 18, 30… 50 et 80 (en admiration). Respect!
Pour bon nombre d’entre-vous sinon c’est bientôt le Marathon de Paris, je vous souhaite d’avoir autant de plaisir que moi sur cet ECOTRAIL cuvée 2014!
Comme j’aime à le dire Run Have Fun! Enjoy! (Etc.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *